Une technique fondamentale de préparation mentale pour se préparer à une situation stressante (compétition, examen …)

Pour ceux qui suivent un peu (ou beaucoup) la coupe du monde de Ski, vous avez peut-être déjà vu les skieurs faire de drôles de gestes dans l’aire de départ.  En fait,  ils font toute la course dans leur tête, avec les moindres détails de la piste, les trajectoires, les virages …. Avant même de s’élancer, ils connaissent la piste par cœur et, surtout, ils l’ont déjà descendue, dans leur tête, de nombreuses fois !

Et cela a toute son importance.

Outre son intérêt dans la préparation technique et tactique dans le ski par exemple (trajectoire, vitesse …), la visualisation est un outil primordial pour contrer les effets négatifs du stress, pour mettre le cerveau, et donc l’ensemble de votre corps, dans des conditions optimales pour réussir.

Petite leçon de cerveau

Si je vous dis : « Imaginer quelque chose, c’est le rendre réel » …certains vont peut-être me dire d’arrêter mon trip baba cool et de revenir dans la réalité justement. Et pourtant …. C’est vrai !  En tout cas pour votre cerveau.

Si vous imaginez une belle tarte au chocolat devant vous (ou ce qui vous fera plaisir !), même en y pensant très fort, peu de chance qu’elle devienne physiquement réelle, c’est vrai.

Mais faisons une petite expérience : Si je vous parle d’un citron, bien jaune et bien juteux, que vous êtes en train de découper, de presser,  là maintenant…vous voyez ? N’avez-vous pas cette sensation d’acidité dans la bouche, ce picotement, comme si vous veniez de mordre dedans, comme si vous étiez vraiment en train de le couper ?

Ah le cerveau, il est trop fort !

Le cerveau ne fait donc pas de différence entre ce qui est réel et ce qui est imaginé. C’est pas beau ça ?

Ça veut dire que vous pouvez le tromper, en lui faisant croire, par exemple, que vous avez déjà réussi cette compétition (ou que vous mangez un citron, mais ça, on est d’accord, c’est nettement moins intéressant).

De la même façon que vous entrainez votre corps et votre intellect à gagner (préparation physique, préparation tactique …) vous pouvez entrainer aussi votre cerveau à réussir et à gagner !

Donc, concrètement, si vous imaginez réussir votre épreuve des championnats de France tous les jours, pendant 15 jours, quand vous arrivez le jour de l’épreuve c’est comme si vous aviez déjà gagné cette compétition 15 fois. Génial, non ? Votre cerveau ne fera pas de différence. Il sera donc préparé à gagner, il saura que vous avez déjà réussi, que vous avez surmonté les difficultés et que c’est donc possible.

Par la même occasion, et d’une manière plus consciente, faire régulièrement de telles visualisations va également booster votre confiance en vous, donc améliorer vos résultats aussi.

En plus le cerveau adore la répétition. Donc, plus vous allez pratiquer la visualisation, plus cela va être efficace.

PRENEZ LE POUVOIR ET MONTRER A VOTRE CERVEAU CE QUE VOUS VOULEZ ! plutôt que de subir les vilaines images et pensées négatives qu’il vous envoie parfois (ou souvent).

"C'est à l'âge de 10 ans que j'ai gagné Wimbledon pour la première fois, dans ma tête." Andre AGASSI

 

Dans quels domaines ?

Dans le domaine SPORTIF, bien sûr, à tous les niveaux de pratique et pour tous les âges. Mais aussi …

  • Pour les études, avant un examen écrit ou oral,
  • Avant un entretien d’embauche,
  • Avant une prise de parole en public, une interview, une conférence,
  • Avant d’annoncer à votre moitié que vous avez planté la voiture (!)

Bref , toute circonstance que vous appréhendez et qui vous stresse !

Bénéfices de la visualisation

  • Fait baisser le stress
  • Améliore la confiance en soi
  • Met tout votre corps et votre esprit au service de votre OBJECTIF : vous êtes donc plus efficace et plus PERFORMANT
  • Permet de contrer les pensées négatives et de les remplacer par des idées et des ressentis positifs.

Petit aparté concernant l’importance du positif: 

Le cerveau est naturellement câblé pour attacher beaucoup plus d’importance aux aspects négatifs qu’aux aspects positifs. Nécessité de survie oblige ! Sans ce radar « danger » dans la tête et cette propension à voir ce qui ne va pas, notre espèce n’aurait pas survécu suffisamment longtemps pour connaitre le bonheur de la tarte au chocolat, ce qui aurait été très dommage (oui, j’avoue, j’aime bien la tarte au chocolat).

Mais bon, des fois, le négatif, il nous pourrit bien la vie aussi. Et quand nous en arrivons à n’avoir que ça en tête, il nous empêche d’avancer, de nous dépasser, de prendre des risques … bref, de réussir.

C’est pour cela qu’il est important, pour contrer cela, de mettre volontairement dans notre tête des aspects positifs. Sinon, le cerveau aura vite fait de combler le vide avec du négatif.

D’où l’importance de cette visualisation positive ( et des pensées positives d’une manière générale).

Concrètement, comment faire ?

Le principe est simple mais cela ne veut pas dire que c’est toujours facile. Déjà , certaines personnes peuvent avoir du mal à « voir », à se « projeter ». Ce n’est pas grave. Petit à petit vous y arriverez. Soyez bienveillant avec vous-même.

Ensuite, il faut respecter quelques principes fondamentaux :

  • Toujours visualiser quelque chose de positif évidemment ( attention à ne pas inclure dans votre visualisation des pensées négatives , elles ont la fâcheuse tendance de s’inviter sans crier gare !).
  • Pour que cela soit vraiment le plus réel possible pour votre cerveau, il est important d’utiliser vos 5 sens pendant votre visualisation : Vue, gout, toucher, ouïe, odorat. J’ajouterais également un 6eme sens : vos ressentis et vos émotions.
  • Et bien sûr, plus vous le ferez, plus vous vous « entrainerez », plus ce sera efficace.

En pratique, vous essayez ?

  • Installez-vous dans un endroit calme, dans lequel vous ne serez pas dérangé.
  • Identifiez, de manière précise, la situation stressante que vous appréhendez (exemple : la qualification pour les championnats de France de gym, qui a lieu à Patelin dans 10 jours).
  • Fermer les yeux.
  • Imaginez-vous dans la situation : vous êtes à cette compétition et vous la réussissez. Vous n’avez jamais aussi bien réussi… !

Utilisez bien vos 5 sens : Portez votre attention sur ce que vous voyez, entendez, toucher …. Il est important d’y mettre le plus de détails possibles.

N’oubliez pas ce que vous ressentez aussi : la confiance en vous, l’envie d’en découdre, puis la fierté, la joie etc…laissez monter toutes ces émotions agréables.

Si vous connaissez déjà le lieu, c’est parfait, vous pouvez le visualiser encore mieux. Sinon, ce n’est pas grave. Imaginez le tel que vous le pensez.

En fonction de vos besoins et de votre sport, vous pouvez aussi visualiser votre arrivée sur les lieux, votre échauffement etc….ou bien uniquement le moment de la compétition.

Continuez à imaginer cette compétition parfaite…. Vous être maitre de vous avec juste le bon petit trac qui vous permet de vous dépasser.

Poursuivez cette expérience le temps que vous désirez, puis revenez doucement à l’instant présent.

N’hésitez pas à refaire cette visualisation autant de fois que vous le souhaitez et même tous les jours avant une compétition.

N’oubliez pas que l’efficacité de la visualisation réside dans la qualité des détails que vous allez pouvoir y amener (odeurs, vue, toucher, ressentis…). Ce sont ces détails qui vont permettre de « tromper » votre cerveau et de lui faire croire que tout cela est réellement déjà arrivé.


Vous avez aimé cet article ? Partagez le avec vos amis ! et n’hésitez pas à mettre vos réactions en commentaire !