…et assurer devant les journalistes, les sponsors ou en conférence.

 

Il n’est pas toujours facile de parler en public quand on est sportif de haut-niveau. Et c’est plutôt normal : vous n’y êtes pas forcément préparé. La préparation physique et l’entrainement technique, ok, mais parler devant un micro, une caméra ou un public, c’est parfois plus compliqué !

Et pourtant…ces situations vous concernent tous, quelque soit votre sport, ou votre notoriété.

A quoi ça sert ?

  • Trouver des sponsors ou un employeur,
  • Intervenir en conférence ou faire des présentations,
  • Savoir répondre aux journalistes et être à l’aise devant un micro ou une caméra,

→ Il est en effet fondamental pour votre carrière de savoir vous mettre en valeur et promouvoir vos résultats et votre sport. C’est indispensable en particulier pour trouver des partenaires (sponsors, employeur…) qui vous permettront de pratiquer votre sport dans les meilleures conditions possibles.

C’est un exercice qui peut donc faire peur, engendrer du stress et de l’anxiété en amont, entrainant une prestation moyenne et frustrante qui ne renvoie pas forcément une image fidèle de qui vous êtes.

Pour faire de votre interview ou de votre intervention votre alliée et celle de votre réussite, rien ne vaut une bonne préparation.

Voici donc quelques conseils de base, les fondamentaux, pour bien réussir votre prochaine prise de parole ou interview :

 

1 – On respire …. correctement !

Dans la catégorie « Gestion du stress » je vous présente une grande championne :  la respiration ! (Et plus précisément la respiration abdominale).

N’y voyez pas là un outil banal, sans valeur ajoutée.Il est vrai que tout le monde respire et cela peut vous paraitre (trop) simple !

Mais une bonne respiration, bénéfique pour le corps et l’esprit et donc aussi pour le stress, ce n’est pas forcément évident …même pour des sportifs !

Il est donc important de (ré)apprendre à respirer et en particulier à pratiquer la respiration abdominale.

Comment faire ?

  • Mettez les mains sur votre ventre, de chaque côté du nombril.
  • Prenez une bonne inspiration en gonflant bien le ventre, puis expirez en dégonflant.
  • Imaginer que vous gonflez et dégonflez un ballon. Si cela vous parait difficile au début c’est normal.

Vous pourrez ensuite recourir à cette respiration anti-stress à chaque fois que le besoin s’en fait sentir et en particulier avant un entretien, une interview ou une conférence.

Elle fait baisser, facilement, angoisse et anxiété et évite aux tensions de s’accumuler dans le ventre.

Deuxième « effet kiss-cool » : En améliorant votre respiration, vous améliorez aussi votre élocution, le timbre de votre voix, votre débit de parole … Vous serez donc encore plus efficace et impactant pour votre auditoire.


Pour aller plus loin sur la gestion du stress, je vous invite à télécharger mon guide gratuit : 

« 5 outils anti-stress pour améliorer ses performances ». Disponible en vous inscrivant sur le formulaire ci contre.


 

2- Un doudou !

Et oui…un doudou c’est rassurant à tout âge ! et non…ce n’est pas une plaisanterie !

Evidemment, je ne vous demande pas de venir sur la scène d’une conférence ou d’un plateau télé avec votre éléphant en peluche préféré (quoi que !).

Par contre, n’hésitez pas à prendre un objet que vous pourrez tenir dans la main. Il vous servira de point d’ancrage, de point d’assurance et vous permettra aussi de vous occuper les mains (on ne sait jamais quoi en faire dans ces cas là !).

Par exemple, cela peut être un stylo (attention toutefois à ne pas « cliquer » avec …effet agaçant assuré pour votre auditoire !) ou bien la télécommande du rétroprojecteur ….

 

3- Maitriser les rapports avec les journalistes avant l’interview

N’oubliez pas (surtout si vous n’avez pas l’habitude d’être interviewé) que les journalistes sont des personnes comme les autres.

Veillez à rester dans une posture équilibrée + / + : c’est-à-dire que vous êtes tous les deux sur un pied d’égalité, vous avez chacun la même valeur.  Ne vous dévalorisez pas, n’en faites pas trop non plus. Sachez-vous faire respecter tout en respectant l’autre aussi.

Concrètement :

  • Avant la venue du journaliste, vous pouvez tout à fait lui demander les questions qu’il compte vous poser.
  • Ensuite,n’hésitez pas à demander le nom du journaliste concerné. Vous pouvez tout à fait refuser une rencontre avec tel ou tel journaliste, surtout si vous avez déjà une mauvaise expérience avec lui (ou elle !) par le passé. Bref, faites preuve d’assertivité (la capacité à s’exprimer et à défendre ses droits sans empiéter sur ceux des autres).
  • De même, pour l’après-interview : n’hésitez pas à demander une relecture de l’interview (ou la visionner) avant sa diffusion.

 

4- Préparer les questions pièges

Une interview en vue ? Voici quelques conseils de préparation.

  • Quelle est la pire question ? Celle que vous ne voulez absolument pas que l’on vous pose… Celle qui vous met le plus mal à l’aise ? Une fois identifiée vous pourrez préparer votre réponse tranquillement en amont ! Si possible avec de l’humour, c’est encore mieux !
  • Savoir parler de soi-même : il est indispensable de bien se connaitre pour parler de soi avec authenticité et capter l’attention. Pour préparer l’interview vous pouvez donc vous poser les questions suivantes : quelles sont mes valeurs, mes forces, quel message je veux faire passer ?
  • L’anecdote :les journalistes et les auditeurs aiment les histoires, les anecdotes, les détails du quotidien sur votre organisation par exemple. Préparez donc quelques petits détails à raconter, vous serez alors tranquille et serein si l’on vous pose la question.

Dernier petit conseil « Bonus » : préparez votre interview mais sachez rester dans une écoute active, respectueuse et constructive. Ne cherchez pas impérativement à dire tout ce que vous aviez préparé ! Si l’occasion ne se présente pas, ce n’est pas grave !

Vous souhaitez en savoir plus sur mon accompagnement spécifique en prise de parole et média-training ?  CLIQUER ICI 

 


Alors, les prises de paroles, vous les vivez comment ? des anecdotes et expériences à partager en commentaire ? 
N’hésitez pas a partager cet article autour de vous et à me poser toutes vos questions et remarques en commentaire.